Language

Le Dravidar Kazhagam

La naissance d'une révolution

La conférence provinciale du Parti de la Justice qui se tient à Salem le 27 août 1944 marque un tournant dans le mouvement de Periyar. Le nom du parti a été changé en Dravidar Kazhagam. Les membres ont été invités à renoncer aux postes, positions et titres conférés par les dirigeants britanniques. Ils ont également dû abandonner le suffixe de caste de leur nom. Il a également été décidé que les membres du mouvement ne devaient pas se présenter aux élections. En d'autres termes, le Parti de la Justice, qui était politique, s'est transformé en Dravidar Kazhagam et est devenu un mouvement socioculturel apolitique. C'est encore le cas aujourd'hui.

Lors de la conférence historique de Salem, Periyar a permis à M. K.Veeramani, l'actuel président du Dravidar Kazhagam, qui n'avait pas encore accompli 11 ans à l'époque, de se mettre sur la table et de s'adresser à l'assemblée. Arignar Anna l'a présenté à l'assistance en tant que ThiruGnanasambandar du mouvement du respect de soi. (Gnanasambandar était un adepte précoce et compositeur d'hymnes en tamoul dans la tradition saivite).

Durant la dernière semaine de décembre 1944 et la première semaine de janvier 1945, Periyar entreprit une tournée en Inde du Nord. Le 27 décembre 1944, il prend la parole lors d'une conférence du Parti radical démocratique à Calcutta (Kolkota). M.N. Roy le présenta à l'assemblée comme son précepteur athée. En 1945, un corps de volontaires en chemises noires est organisé. Le drapeau du Dravidar Kazhagam, dans le rapport 3:2, un cercle rouge au milieu sur fond noir, est adopté en 1946. Le noir représentait les privations et les indignités auxquelles sont soumis les Dravidiens dans le milieu religieux hindou. Le rouge représente les efforts déterminés pour dissiper l'ignorance et la foi aveugle du peuple et pour le libérer matériellement et mentalement de toute forme d'exploitation, notamment sociale et culturelle.

Une conférence de deux jours des corps de volontaires en chemise noire a été organisée à Madurai en mai 1946. Le deuxième jour, le pandal a été brûlé à l'instigation des brahmanes de l’hindouisme orthodoxe. La même année, le 9 décembre, Periyar a élevé sa voix sûre contre la manière dont l'assemblée constituante a été constituée. Periyar déclara que le 15 août 1947, date à laquelle l'Inde devint politiquement libre, était un jour de deuil car l'événement ne marquait, selon lui, qu'un transfert de pouvoir au Brahmin - Bania Combine, dont la domination socioculturelle, en plus de l'exploitation économique, serait pire que la domination britannique. Il a également considéré l'adoption de la Constitution républicaine de l'Inde en 1950 dans le même esprit.

Écrivez-nous

Restez en contact